05/06/2005

Chronique d’une naveteuse énervée

Récit écrit insitu, vendredi soir:

 

Là, j’ai les nerfs déjà avant de monter dans le train.

Méga gros stress lors de la fermeture de la caisse à la boutique. Manquait 250 euros. Enigme ?

Mais cette histoire de « biiiiip » m’a fait loupé mon train de d’habitude. Et vlan, 1 heure d’attente dans les gencives.

Je rumine sur le quai quand enfin voilà mon transport tant désiré pour un retour at home bien mérité.

Mais quelle déconvenue . Au lieu de s’arrêter au bout du quai normalement, ben naaan, il stoppe 30 mètres avant. Super, et un sprint supplémentaire.

Je grimpe, sans me taper le tibias dans les marches comme la semaine passée.

Beaucoup de monde. Enfin une place assise (je le mérite bien). Mais quelle place !!!

Me voilà assise en face d’un … enfin, une fille genre la nana pas finie.

Jeune mais laide oulàlà. Non pas que je prend pour miss monde mais au moins j’essaye de m’arranger, m’habiller bien. Là, vous avez le genre 18 ans, cheveux fillasses avec une grande mèche plaquée sur le front et bloquée derrière l’oreille, des lunettes rectangulaires écailles rouges petantes, gilet bouclettes blanc de sport (plus très blanc d’ailleurs) sur un pantacourt à grosses côtes de velours brun-vert. Wouaww, faut oser. En plus la miss n’arrête pas de jeter des petits bouts de papier dans la poubelle sous la tablette. A chaque fois s’en dégage une odeur putride de pomme macérée dans la chaleur. Erk erk. A cette odeur des plus sympathiques, se mêle celle de son chingum au fruits. Elle s’est bouffé un ½ paquet de stimerol en ¼ d’heure. Elle avait de l’eczéma tout autour des lèvres. Hipss.

Heureusement là voilà descendue avec son gros sac à dos Lafuma au 1er 1/3 de ma route.

Oufff repos et vidage de cervelle le restant du trajet.

 

Retour du lendemain, le samedi soir :

Restress à la fermeture de la caisse. Cette coups-çi, j’ai 275 euros en trop !!!

C’est à y perdre son latin.

Mais à force de compter et re-compter, ben, j’ai encore loupé mon train. En plus celui du samedi est 5 mn + tôt qu’en semaine. Donc faut peu pour que je le loupe.

L’heure théorique de fermeture de la boutique est 18.00.

Mon train est à 18.23.

Donc j’ai « théoriquement » 23 mn pour : - clôturer les derniers achats des clientes qui traînent (mais p*** on ferme à 18.00, pas 18.30, réveillez-vous. Y a des douées dans le genre), - cloturer la caisse, - faire les comptes et c’est long, je vous dis pas), - récupérer mes affaires et mettre ma veste, - remonter toute la chaussée d’Ixelles au gallot (je réussis à le faire en 5 mn, en slalomant entre le peuple), - descendre dans le métro, faire le trajet en métro, - me taper en 1er 2 escalators puis traverser la gare et reprendre un 3ème escalator, - remonter le quai (vu que mon train à un arrêt est coupé en 2, je dois être dans la 1ère partie).

Si tout se passe bien, j’y arrive. Le mieux, c’est quand la gérante fait les compte et que moi je disparais au plus vite.

Mais je vous dis pas comme je suis essoufflée quand je pose mes fesses dans le train.

 

Bon, demain, redécorticage des comptes pour comprendre ce qui se passe parce que moi, je commence en avoir un peu marre que cet ordi raconte des histoires.

Il lui faudrait p’t’être une petite révision. Non mais !


18:32 Écrit par à vous | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Pourquoi ne pas y aller en voiture ?

Écrit par : nat | 05/06/2005

allé bonne fin de we & .......bonne semaine Zabou ;-)))
gros bisous

Écrit par : bio | 05/06/2005

supermum Je vais pas en voiture pour plusieurs raisons:
- financiairement c'est incomparable. Abonnement mensuel: 41 euros remboursé à 60%.
- Le temps de trajet: 1h de porte à porte pour faire 60 km. Je je dois le faire en voiture et à ces heures là, je peux compter le double.
- Parking: dans le quartier, c'est payant et les seules places qui le sont pas sont prises d'assaut ou alors faut arriver encore plus tôt.
- Moins fatiguant
Je pense que le choix s'impose par lui-même.

Écrit par : zabou | 05/06/2005

*** Oui, tu as raison, Bxl en voiture c'est la galère mais malheureusement, il n'y a pas de solution ne présentant que des avantages... :-/
Bisous

Écrit par : Sweeety | 10/06/2005

c'est ce que l'on appelle les transports en communs !

Écrit par : Nola | 10/06/2005

zen soyons zen... bisous et bon week-end Zabou!!!!

Écrit par : valou | 11/06/2005

hello la travailleuse ;-)) je te souhaite un super beau we :-))
bisous

Écrit par : bio | 11/06/2005

Les commentaires sont fermés.